Deux façons de penser – Figurine communion

Il y a deux manières de penser qui régissent principalement le globalisme actuel de l'esprit. Le premier affirme que la réalité est complètement indépendante de nous; il est externe et objectif et donc librement mesurable et vérifiable. Cela signifie que nos croyances n’ont aucun effet sur elle. Que nous considérions le monde pacifique ou violent, ce que nous pensons réellement n’a aucune incidence sur son quotient de paix ou de guerre.

L'autre énonce que la réalité est totalement subjective et que nous ne pouvons donc pas la séparer de nos pensées et points de vue qui l'influencent à un moment donné. Cela signifie que nous ne pouvons pas regarder à l'extérieur pour saisir la réalité, car nos pensées la créent maintenant, en ce moment même. Si nous considérons le monde pacifique ou violent, ce que nous pensons réellement contribue constamment à le façonner selon nos convictions.

Si la réalité est complètement indépendante de nos pensées – qui dans ce cas n’ont toutefois plus aucune valeur – il est logique d’étudier le monde extérieur pour comprendre ce qu’il faut croire et déduire, car on le voit pour ce qu’il est réellement. Le mieux que nous puissions faire est donc de l'observer le plus précisément possible, de bien le comprendre et de prendre les meilleures décisions de vie possibles conformément à notre destin prédéterminé. Si c'est ainsi que cela fonctionne, ce que nous pensons importe peu, car l'univers est stable en soi et existe indépendamment de notre étude.

Si, au contraire, la réalité est aussi partiellement créée par nos pensées, nous ne pouvons pas seulement regarder le monde extérieur, car ce que nous pensons crée des choses en même temps que nous les observons. Il ne peut y avoir d’observation passive et impartiale si nous ne sommes pas en état de méditation et vides à l’intérieur, car nos croyances remodèlent constamment la réalité. Nous voyons ce en quoi nous croyons. Si c'est ainsi que cela fonctionne, nous devons prendre le plus grand soin de choisir nos pensées de manière responsable, car elles affectent l'univers entier.

Dans laquelle des deux réalités vivez-vous réellement?

Beaucoup d’entre nous se comportent comme s’ils vivaient dans une réalité purement objective. Cependant, il est facile de voir, mais seulement en observant de l'intérieur, que cette vue n'est pas tout à fait correcte. Ceux qui croient en une réalité purement objective se rattachent à une sphère de pensée dans laquelle leurs croyances créent un degré plus élevé d'objectivité individuelle qui existe en soi et contient le pouvoir créateur dans sa totalité. Notre créativité est donc une illusion car, pour utiliser cette capacité humaine, il faut d’abord croire qu’au moins en théorie, c’est possible.

Beaucoup d’entre nous se comportent comme s’ils vivaient dans une réalité purement subjective. Cependant, il est facile de voir, mais seulement en observant de l'extérieur, que cette vue n'est pas tout à fait correcte. Ceux qui croient en une réalité purement subjective se lient à une sphère de la pensée dans laquelle leurs convictions créent un degré plus élevé de subjectivité individuelle qui existe par lui-même et contient le pouvoir créateur dans sa totalité. Par conséquent, notre créativité est un absolu qui crée le monde. Mais même cela reste une illusion car il suffit de regarder autour de soi et de constater que ce n’est pas le cas.

La troisième façon de penser affirme à la fois la coexistence des deux modes précédents qui fonctionnent en parallèle et leur synthèse, puis la possibilité d’une quatrième façon hypothétique de créer un réel dans laquelle des agents objectifs et subjectifs coopèrent harmonieusement pour forger le présent cosmique. À ce stade, qui sait combien d’autres possibilités de penser sont possibles, probablement infinies.

Quelle que soit la façon de penser que nous associons, cela reste une modalité de base commune aux trois, quatre ou infinie, et c'est ce que nous croyons que ce soit. Par conséquent, il s’agit à la fois du plus petit commun multiple et du plus grand commun diviseur et des moyens de décider, choisir, assumer a priori. L'observation pure et simple de la réalité ne s'applique donc plus car, dans tous les cas, avec cet axiome de base, nous y participons activement, puis nous le créons à notre image et à notre ressemblance.

décoration : Baptême fille

De la idée déco de table à la idée déco de salle , découvrez une sélection de produits de baptême à prix festifs . La customisation de le modernes d’intérieur d’une table de baptême doit s’harmoniser avec le reste de votre déco baptême et surtout avec vos boîtes de dragées . Attention à ne pas surcharger la déco baptême surtout votre decoration table . Pour une décoration baptême réussie articulez votre déco autour du faire-part et des boîtes de dragées , succès garanti .

Laisser un commentaire